Les kpi’s seo qui déterminent votre ranking

En référencement naturel, on se retrouve face à de nombreuses metrics qu’on peut analyser. Certaines d’entre elles sont plus importantes que d’autres. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont les metrics qui impactent votre positionnement sur la SERP de Google.

Métrics SEO 1 : le Taux de Rebond

Le bounce rate, taux de rebond, représente le pourcentage d’utilisateurs qui n’ont consulté qu’une seule page de votre site.

En arrivant via Google, une URL, une publicité ou un réseau social, l’URL le redirige vers une page précise. Mais il n’a visité aucune autre page. Il y a plusieurs cas de figure pour un taux de rebond élevé : soit votre contenu était si pertinent que l’utilisateur est resté plusieurs minutes sur votre page puis est parti, soit votre contenu ne correspondait absolument pas à ses attentes et il n’est resté que quelques secondes.

L’un ou l’autre pourrait impacter positivement ou négativement votre SEO, bien qu’aucune information ne soit communiquée par Google au sujet d’un taux de rebond “positif”.

Quoi qu’il en soit, même si votre contenu est génial et répond parfaitement à ses attentes, vous devriez être en mesure de lui proposer encore mieux. Générer un clic supplémentaire, le faire visiter plus de pages de votre site, et augmenter le nombre de pages par session vous aidera en SEO.

Pour conclure, retenez qu’un taux de rebond bas est excellent pour le référencement, il signifie que votre site est intéressé par votre site. Le moteur de recherche y voit un gage de qualité.

Métrics SEO 2 : le nombre de Pages par Session

Le deuxième point à aborder concerne le nombre de pages par session. Ce nombre de pages par session peut être lié d’une manière ou d’une autre au taux de rebond.
Si le nombre de pages par session de votre site est proche de 1, votre taux de rebond doit être proche de 100.

L’inverse n’est toutefois pas vrai, puisqu’un nombre de pages par session de 10 ne signifie pas que votre taux de rebond est proche de 0. Il se pourrait simplement que 50% des gens ne trouvent pas votre site concluant et le quittent immédiatement (taux de rebond de 50%), et que 50% des autres utilisateurs visitent environ 20 pages (oui, c’est un exemple parlant mais peu probable).

Plus le nombre de pages par session est élevé, plus Google considérera votre site comme intéressant et pertinent.

KPI n°3 : Durée Moyenne d’une session

Comme pour les données précédentes, la durée moyenne de la session (exprimée en secondes ou en minutes) est également un facteur de ranking Google.
Mesurant votre capacité à captiver les utilisateurs, une DMS élevée prouve que votre contenu est bon et qu’il s’adresse parfaitement à sa cible.

C’est exactement ce que souhaite un moteur de recherche : fournir le bon message au bon utilisateur ; c’est le principe même de l’algorithme de positionnement.

Parfois, pour les micro-contenus, comme les définitions ou les articles très maigres, il se peut que votre durée moyenne de session soit basse. Pas d’inquiétude, Google comprend très bien les nuances.
Il compare sans cesse vos performances à celles de vos camarades de SERP sur la requête. Si la moyenne sur la première page de la SERP est de 18 secondes, et que vous arrivez à retenir vos utilisateurs pendant 45 secondes ; Google saura que 45 secondes est loin d’être un mauvais score.

4. l’Autorité de site, une métrics fiable ?

Ici, on passe aux facteurs qui ne sont plus liés à l’expérience utilisateur mais directement à l’autorité de votre site. La plupart des URL sont toujours classés en fonction de leur PageRank, le “jus” SEO qu’elles reçoivent. Voici quelques critères d’outils tiers reconnus en SEO.

Le Domain Authority

Développé par Moz, le Domain Authority (Autorité de Domaine) est un indicateur non officiel de l’autorité d’un site.
Il vous donne une note entre 1 et 100, 100 pour le site le plus autoritaire.
Basé sur la qualité plus que la quantité, le DA fourni par Moz n’est peut-être pas le plus précis. Il ignore une grande partie des backlinks, sa capacité d’indexation étant limitée par rapport à d’autres. Toutefois, il est l’un des plus utilisés.

Domain Rating

Le Domain Rating, développé par Ahrefs, est – à mes yeux – plus précis et plus rationnel. Il met encore plus en évidence la qualité des liens et différencie l’aspect URL et Domaine correctement.

La capacité de détection de backlinks d’Ahrefs est plus poussée que celle de Moz, ainsi, les chiffres sont souvent plus précis. Il donne moins d’importance aux liens spams et propose un chiffre plus cohérent.

LE PAGERANK de GOOGLE

Le PageRank est le seul facteur d’autorité développé par Google, classé de 1 à 10, les différentes pages se voient attribuer un score “officiel” utilisé par l’algorithme pour définir votre classement.
Toutefois, le PageRank n’est plus accessible à nous, internautes et SEO. Il a été disponible pendant très longtemps au public, mais Google cache désormais le véritable pagerank d’une page.

5. le Trust Flow & métrics dérivées

Les indicateurs suivants ont été développés par Majestic, un outil très puissant qui recueille énormément de données.
Tous basés sur des informations réelles, et sur un index très large. Voyons les quelques indicateurs “Flow” et leur pertinence.

Qu’est ce que le Trust flow ?

Le trust flow est l’un des critères les plus déterminants, il agit directement sur la qualité des backlinks.
Plus les sites qui ont une forte autorité vous envoient un backlink, plus votre trust flow sera élevé.
Toujours sur une échelle de 1 à 100, le trust flow est un indicateur qui est souvent très fiable.

Le Citation Flow, c’est quoi ?

Pour le citation flow, le calcul est quantitatif. Plus vous recevez de backlinks, plus vous aurez un citation flow élevé. Tout seul, cet indicateur ne sert pas à grand-chose. Toutefois, si votre citation flow est inférieur à 10, vous aurez très peu de chances d’avoir un site d’une grande autorité.
Le prochain indicateur nous aidera à avoir une vue d’ensemble.

Le ratio TF/CF

Cette division du trust flow par le citation flow nous permet d’avoir un ratio très pertinent entre le nombre de backlinks et leur qualité.
Ainsi, plus votre trust flow est supérieur à votre citation flow, plus vous aurez un ratio élevé : c’est une très bonne chose.
Avec un TF de 40 et un CF de 20, cela signifie que vous avez une grande part de backlinks ayant une forte autorité puisque votre ratio sera de 2 (40/20).

Un ratio supérieur à 1,5 est généralement un bon score.

Les secrets du Topical Trust Flow

Récemment, des études ont montré que le topical trust flow pouvait fortement influer sur le positionnement.
Pas forcément le votre, mais surtout celui des sites qui vous font un backlink. 

Le “topical” du TTF indique la “catégorisation” d’un site. Il existe plus de 900 catégories de sites classés en fonction des sujets traités (business, société, informations, informatique…).

Admettons que vous soyez propriétaire d’un site qui parle de logiciels informatiques, et que vous receviez un backlink d’un site qui traite principalement de sport, le jus transmis ne sera pas optimisé à 100%.

Il faut croire que, depuis quelque temps, Google privilégie également le TTF dans la transmission de jus SEO. Ainsi, un backlink moins puissant provenant d’un site ayant le même topical trust flow que votre site, pourrait avoir plus d’impact sur votre positionnement qu’un backlink plus puissant d’un site qui n’a rien à voir avec le vôtre.